Garanties internationales

garantie

Pour le bon déroulement de vos transactions à l’international, NATIXIS Algérie vous propose une technique de règlement universelle adaptée à l’import comme à l’export....

Crédit documentaire :

Pour le bon déroulement de vos transactions à l’international, NATIXIS Algérie vous propose une technique de règlement universelle adaptée à l’import comme à l’export.

Le crédit documentaire est l’opération par laquelle la banque, sur instructions de son client (importateur), s’engage par l’intermédiaire d’une banque correspondante en faveur de l’exportateur d’effectuer le paiement contre remise des documents attestant l’expédition reconnus conformes aux conditions émises par l’importateur lors de sa demande d’ouverture du crédit documentaire.

Le paiement des importations destinées à la vente en l’état s’effectue obligatoirement au moyen seul crédit documentaire. (voir article 23 de la LFC 2011 modifiant  l’article 69 de LFC 2009)

Remise documentaire (encaissement documentaire) :

Utilisé dans les transactions internationales, ce moyen de paiement est limité actuellement par la réglementation des changes algériens aux seuls producteurs de biens.

Notre banque est mandataire intermédiaire entre l’acheteur et le vendeur pour remettre les documents commerciaux  au client importateur contre paiement (paiement au comptant) ou contre acceptation d’une traite (paiement à échéance).

Les entreprises productrices de biens et services peuvent payer les importations d’équipements et d’intrants et autres produits utilisés pour la production ainsi que les produits stratégiques à caractère d’urgence par remise documentaire ou crédit documentaire. (Voir article 23 de la LFC 2011)

Transfert libre :

Sans engagements ni intermédiations des banques, la banque de l’importateur se limite uniquement à l’exécution de l’ordre de transfert de ce dernier, appuyé des documents justificatifs d’usage remis par son client.

La réglementation des changes en vigueur en Algérie limite l’utilisation de ce mode de paiement à l’importation des intrants et pièces de rechange et des équipements nouveaux. (Voir Article 23 de la LFC 2011).